Vous êtes ici : Accueil > Orientation > Des métiers par secteurs > Les ingénieurs
Publié : 13 janvier 2011

Les ingénieurs

Au-delà de références historiques d’essence militaire, l’ingénieur apparaît, dans sa version moderne, pour l’essentiel à partir du XIXe siècle (1e révolution industrielle), où il se confirme comme un acteur de premier plan du développement industriel. Les ingénieurs, dont le nombre augmente dès lors régulièrement, se constituent ainsi comme groupe social reconnu en France au sein de la population des cadres. Toutefois, la considération accordée aux ingénieurs varie sensiblement selon les pays : elle est ainsi très élevée en France et en Allemagne. Elle est moindre dans les pays anglo-saxons où les ingénieurs ("engineers") ont un profil plus spécialisé et technique.

Dans un sens vieilli, ce terme désigne donc celui qui construisait ou inventait des machines de guerre ou concevait et réalisait des ouvrages de fortification ou de siège de places fortes. Ainsi, Vauban et Léonard de Vinci étaient ingénieurs. À cette époque, l’ingénieur est en général une sorte de « bricoleur de génie », inventif et rationnel.

Dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, l’article concernant l’ingénieur en distingue trois types  :

« Les uns pour la guerre ; ils doivent savoir tout ce qui concerne la construction, l’attaque & la défense des places. Les seconds pour la marine, qui sont versés dans ce qui a rapport à la guerre & au service de mer ; & les troisièmes pour les ponts & chaussées, qui sont perpétuellement occupés de la perfection des grandes routes, de la construction des ponts, de l’embellissement des rues, de la conduite & réparation des canaux. »

Dans la 6e édition du dictionnaire de l’Académie française (1832-5), l’article concernant l’ingénieur, parle, outre de l’ingénieur des fortifications militaires, de :

« Celui qui conduit quelques autres ouvrages ou travaux publics, tels que la construction et l’entretien des routes, l’exploitation des mines, etc. Ingénieur des ponts et chaussées. Ingénieur des mines. Ingénieur de la marine ou maritime. Ingénieur-constructeur de vaisseaux. Ingénieur géographe, celui qui dresse des cartes de géographie. Ingénieur pour les instruments de mathématique, Celui qui fait des instruments de mathématique. Ingénieur-opticien, Celui qui fait des instruments d’optique. »

Le terme « génie » rassemble les processus et méthodes d’invention de solutions et de coordination technique permettant d’aboutir – par synthèses successives et approche pluri-disciplinaire – à des objets techniques complexes. Dans la pratique, on utilise les termes de génie de l’Air, génie maritime, génie rural, génie civil, génie génétique, génie chimique, génie logiciel, génie mécanique, génie industriel, etc. dans des sens où en anglais on utilise le terme engineering. Le dictionnaire Hachette-Oxford donne d’ailleurs bien génie comme traduction correcte du terme engineering.

La création des grands corps techniques de l’État à partir de la Révolution Française a donné lieu, à l’époque contemporaine, à une définition statutaire du mot ingénieur, qui désigne dans le vocabulaire administratif les membres de ces corps. Ceux-ci conservent le titre d’ingénieur même quand leurs activités professionnelles n’ont pas de lien avec la technique.

Dans les entreprises, depuis le milieu du XXe siècle, le titre d’ingénieur recouvre des réalités très diverses, parfois éloignées de la définition théorique. Il est en effet appliqué aussi bien à des fonctions techniques de réalisation ne comportant aucune responsabilité de conception ou de conduite de projet, qu’à des fonctions commerciales ou de conseil en relation avec des produits ou services à caractère technique mais dont le contenu n’est pas essentiellement technique.

Bien que le titre d’ingénieur soit utilisable librement en France, celui d’ingénieur diplômé est réglementé. Sa délivrance par une école ou un organisme de formation professionnelle est en effet, depuis 1934, soumise à l’agrément d’une Commission des Titres d’Ingénieur.

Fonctions

L’ingénieur intervient principalement au niveau de la recherche et développement ou de la fabrication de produits. Il apporte son expertise technique et sa créativité en tenant compte de contraintes de temps, de ressources, d’innovation, d’ergonomie et de respect de l’environnement et des réglementations.

Le métier d’ingénieur est très différent suivant les secteurs d’activité. Il intervient dans les domaines suivants :

* Recherche et développement (R&D) : métier très large dédié à la conception de nouveaux produits. L’ingénieur peut être concepteur, responsable des essais, comme dans l’aéronautique, responsable de la veille technologique... ;

* Application : l’ingénieur, dans ce cas, s’occupe de la partie industrielle. Il peut travailler pour les méthodes (définition des moyens de fabrication d’un produit), gérer les différents aspects d’une chaîne de production (approvisionnement, stock, délais...), gérer les nouvelles machines et planifier les opérations de maintenance dans une usine ;

* Qualité : métier transverse, la fonction de l’ingénieur est d’améliorer la qualité et la fiabilité d’un produit, d’une chaîne de production, d’un processus ;

* Sécurité : métier transverse. L’ingénieur édicte les règlements de sécurité, transcrit les normes de protection en fonction du métier et vérifie leur application ;

* Vente : le rôle de l’ingénieur ici est de transcrire les besoins des clients en solutions techniques réalisables.

Les principaux domaines d’applications sont les suivants :

* Aéronautique

* Agronomie

* Génie civil, architecture

* Chimie

* Informatique

* Aérospatiale

Source Wikipédia